Drainage Lymphatique du visage

Mais quelle fascinante discipline qu’est le drainage lymphatique du visage ?

Le drainage lymphatique est une méthode manuelle aidant à la détoxication de l’organisme. En effet la lymphe, liquide translucide a pour rôle de nettoyer l’organisme en filtrant les gros déchets, virus et bactéries. Les capillaires lymphatiques transportent les déchets aux ganglions, véritables stations d’épuration. Le système lymphatique est complémentaire au système circulatoire, mais ne possède pas de pompe comme ce dernier (le coeur en l’occurence).

Avec le stress, la fatigue, la sédentarité… il est possible que la lymphe stagne et qu’il y ait accumulation de liquides. La pratique du drainage permet de stimuler la circulation lymphatique de 5L/24h à 20L/24h ! Et de ce fait augmenter la filtration des déchets.

Le drainage lymphatique du visage promet des vertus physiologiques et esthétiques.
 

Pourquoi pratiquer une séance de drainage lymphatique du visage ?

Le drainage lymphatique du visage peut se pratiquer très régulièrement surtout en cas :

  • Visage gonflé (fatigue, chaleur…)
  • Acné et cicatrice
  • Sinusites chroniques ou suite à un rhume ou allergie
  • Migraines

Cette pratique vise à stimuler la circulation du système lymphatique de manière naturelle et a toute sa place dans les soins en adéquation avec la philosophie de la naturopathie.
 

Comment se déroule une séance avec moi ?

L’enjeu de cette pratique est d’appeler et de chasser la lymphe au niveau des ganglions lymphatiques. La lymphe se situant juste en dessous de la peau, le « pompage » est très doux. Le drainage s’effectue sur un visage nettoyé et démaquillé, à sec.

Une séance dure 30 minutes sur table de massage.

Il est à noter qu’il existe quelques contre-indications notamment :

  • Fièvre apparue sans raison et présente lors de la séance
  • Problème cardiaque important
  • Maladie sévère comme cancer ou tuberculose

 

Un peu d’histoire

Déjà, à l’époque de la Grèce antique, le médecin Hérophylos s’intéressait de près au système lymphatique des intestins et écrivait « les vaisseaux émergeant des intestins pénètrent dans un certain nombre de corps, ressemblant à des glandes, et non dans la veine porte« .

Mais c’est seulement au 17ème siècle que les écoles de médecine se penchent sur l’anatomie et distinguent plusieurs circulations. En 1637, le Dr. Bartholin rend visibles les vaisseaux lymphatiques en les colorant avec de la résine et de l’indigo. C’est d’ailleurs lui qui les nommera ainsi et leur contenu, la lymphe du latin limpidus (eau claire).

Puis le développement de l’immunologie démontre deux grands rôles aux systèmes lymphatiques : le nettoyage des tissus et la défense de l’organisme.

Dans les années 30, Emile Vodder, biologiste danois et physiothérapeute, utilise une technique intuitive manuelle pour traiter les sinusites chroniques. Il la développera en 40 années de pratique pour l’enseigner sous de nom de Drainage Lymphatique Manuel.