Naturopathie

Sur le chemin de la nature

Et si nous pensions notre santé autrement ?

La possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamentaux de tout être humain. Constitution de l’OMS

L’OMS reconnaît la naturopathie comme une médecine traditionnelle depuis la conférence de Alma Ata de 1978, au même titre que l’Ayurveda en Inde ou la MTC (médecine traditionnelle chinoise) en Chine.

Elle dépeint également la santé comme  « un état complet de bien-être physique, mental et social »

L’approche naturopathique de la santé est globale : elle considère l’interdépendance entre le corps, l’esprits et les émotions. La santé est donc le juste équilibre entre ces trois dimensions.

Son premier enjeu va donc être de conserver cet équilibre. Autrement dit, la prévention ! Cet état optimal de santé est souvent inhérent à une hygiène de vie adaptée. La naturopathie considère la personne comme un être unique évoluant dans un environnement. La personnalisation et l’ajustement des conseils sont donc de mise !

En outre, nous vivons dans un monde riche d’aventures. Parfois formidables mais parfois un brin néfastes pour notre santé ! Et certains dysfonctionnements peuvent apparaître. C’est là qu’intervient le second enjeu de la naturopathie : retrouver l’équilibre psychique, physique et émotionnel par des méthodes naturelles et personnalisées.

La naturopathie s’appuie sur 10 méthodes naturelles dont trois d’entre elles sont incontournables :

  • La nutrition
  • L’exercice physique
  • Gestion du stress et des émotions

Les autres méthodes comme la phytologie (dont l’aromatologie), hydrologie, réflexologie, méthodes respiratoires… sont des outils phares et de précieuses aides lors de la mise en place d’un programme d’hygiène de vie, souvent préconisés sous forme de cures (revitalisation, détoxification, stabilisation).
 

Changeons de paradigme

Le microbe n’est rien. C’est le terrain qui est tout. Claude Bernard

Vantons la santé !

C’est souvent en étant malade que nous mesurons l’importance et la valeur de notre santé. La santé est une richesse, une force ! Notre corps une merveilleuse machine qui mérite tant d’attention ! Notre système immunitaire est puissant. Tout notre métabolisme aspire à la vie. L’honorer par une hygiène de vie adaptée et ainsi maintenir un terrain sain reste la clé du succès.

Quant à la puissance de notre esprit…  elle est juste inquantifiable ! L’esprit a pour pur potentiel de révéler nos talents si tant est qu’il soit détaché de toute pensée nuisible.

Comprenons nos codes !

Et si le symptôme avait un sens ? Seriez-vous prêt à remonter à la réelle cause de ce symptôme ? Pourquoi essayer de le dissimuler ? Ecoutons le … il nous en dira tant …

A mes yeux, le naturopathe est l’inspecteur du symptôme (souvent rattaché à une maladie, en latin male habitus = mauvaise état, mauvaise adaptation, étrange non ?), le Sherlock Holmes de la toxémie !

Néanmoins, changer de paradigme oui ! Usurper l’identité d’un médecin non !

    • La consultation naturopathique amène à un bilan de vitalité (pas de diagnostic, ni pronostic).
    • La consultation naturopathique ne remplace pas une consultation médicale.
    • La naturopathie ne traite ni l’urgence, ni les maladies aiguës, ni les maladies lésionnelles ou dégénératives.
    • La naturopathie se base sur la stimulation de la force du consultant. Celle-ci ainsi que la motivation du consultant peuvent être un frein à la réussite de cette discipline.
    • En aucun cas le naturopathe proposera une « médication verte » en succédanée du traitement médical en cours. Aussi, il est important de souligner que le naturopathe est un éducateur de santé et que son but est de remonter à la cause du dysfonctionnement et non faire taire le symptôme.

La naturopathe travaille bien volontiers avec les autres professionnels de santé.
 

La naturopathie pour qui ?

La naturopathie s’adresse à tout public soucieux de sa santé et ce à tout âge de la vie.

Nourrissons et enfants : Optimiser et construire leur capital santé. Instaurer les bases de l’hygiène de vie dès le plus jeune âge, est l’un des plus beaux cadeaux à offrir à son enfant.

Les adolescents : Appréhender au mieux la zone de turbulence des changements physiques, émotionnels et hormonaux.

Les adultes : Préserver ou retrouver la vitalité tout en gérant les événements de la vie le plus paisiblement possible.

Les femmes : Traverser sereinement toutes les plus belles phases de transition de leur vie.

Les séniors : Garder la santé, souplesse et vivacité d’esprit.
 

La naturopathie pour quoi ?

Il serait idéal de consulter un naturopathe en prévention, afin d’obtenir un programme d’hygiène de vie adapté et aux besoins et adaptable au rythme de vie actuel.

Néanmoins, la consultation d’un naturopathe peut également trouver sa motivation dans une démarche personnelle précise :

      • Booster les défenses immunitaires
      • Réduire la fatigue
      • Perdre durablement du poids
      • Gérer son stress (période d’examen scolaire, de transition professionnelle, familiale…)
      • Optimiser votre fertilité, s’épanouir dans sa grossesse et pendant la période postnatale
      • Optimisation des capacités du sportif
      • Appréhender sa beauté au naturel (corps, peau, cheveux)

Mais aussi dans une recherche de retrouver le juste équilibre sur le plan physique, mais aussi psychologique et émotionnel, notamment lors de problèmes chroniques :

      • Troubles digestifs : ballonnements, transit perturbé, lourdeurs, intolérances, aérophagies, brûlures d’estomac…
      • Fatigue chronique : perte d’énergie, de concentration, démotivation, migraine, insomnie, dépression
      • Douleurs : musculaires, articulaires.
      • Troubles de la peau : acné, psoriasis, dermatite.
      • ORL : rhinite chronique, otite, sinusite, asthme.
      • Troubles hormonaux : syndrome prémenstruel, dérèglements hormonaux, ménopause, andropause …

Et enfin dans l’optique d’un accompagnement et un soutien lors d’un traitement médical pour aider la force vitale et le processus d’auto-guérison.

Voir aussi : 8 questions sur la naturopathie et le naturopathe
 

Comment se déroule une séance avec moi ?

La première séance dure 1h30, les suivantes 1h. Elle se divise en 4 temps :

      • l’anamnèse : Je la pratique sous la forme d’arbre de vie. Nous dressons une carte de votre santé (et vitalité) en prenant en considérant les dimensions physiques, psychiques et émotionnelles.
      • Etude iridologique : Il s’agit d’un outil qui décrypte les prédispositions du terrain et me permet d’ajuster au mieux mes recommandations.
      • Bilan palpatoire et émonctoriel : Encore de précieux outils de mon enquête… le corps peut révéler la nature de la toxémie, la vitalité du moment. Quant aux émonctoires, ils nous en disent long sur les capacités d’élimination !
      • Bilan alimentaire : L’enjeu est de comprendre quel est votre mode alimentaire, quelles en sont les conditions, les risques de carences, vos besoins, vos habitudes…

A la fin de la consultation, je vous propose un programme d’hygiène de vie complètement adapté et réalisable.

Pas d’inquiétude, j’ai bien conscience que nous ne changeons pas toutes nos habitudes en 1h30 ! Mais j’aime appliquer la méthode « des petits pas ». La route vers le sommet peut paraître longue, sinueuse, tortueuse… Mais chaque pas qui y mène est déjà une belle réussite ! L’apprentissage se fait en chemin non ?

Aussi, vous pourrez également certifier qu’une bonne hygiène de vie est un vrai synonyme de bonheur !
 

Un peu d’histoire

La naturopathie émane du courant hygiéniste américain (fin 19ème s.) qui s’appuie sur la théorie hippocratique. Son étymologie est donc anglo-saxone et provient de l’association de deux mots « nature » et « path » (la voie ou le chemin de la nature). C’est Benedict Lust (1872-1945), émigrant allemand, qui l’officialisa sous ce terme pour la première fois.

Cette médecine repose sur 5 piliers :

      • Vitalisme : (du latin vita = vie). Ce premier pilier dépeint le fondement philosophique de la naturopathie. Il s’agit de croire en la force de la vie, cette capacité d’auto-guérison, d’adaptation, de résilience … cette force motrice impalpable mais incontestable que l’on peut observer par exemple dans la fièvre (dont l’enjeu est d’élever la température corporelle afin de stimuler nos systèmes de défenses et d’éradiquer le microbe) ou encore le vomissement (qui expulse le corps nuisibles en dehors de notre organisme). Cette force vitale ou énergie subtile se retrouve dans de nombreuses traditions : le Qi en médecine traditionnelle chinoise, le Prana dans l’ayurveda (Inde), ou encore Pneuma en Grèce antique, Ka chez les Egyptiens…
      • Humorisme : (du latin humor = liquide). Ce second pilier met en exergue l’importance de la science dans notre discipline. Hippocrate dépeignait 4 liquides : le sang, la lymphe, la bile et l’atrabile (certainement l’aspect neuro-endocrinien avec la sécrétion de neurotransmetteurs et hormones). L’encrassement de ces liquides (ou la toxémie) serait le lit de la maladie. La biochimie relève les éléments qui perturbent la physiologie. C’est là que notre approche diffère de la médecine conventionnelle : nous visons à réduire la toxémie par une mise en place d’une meilleure hygiène de vie (notamment alimentaire), et à aider l’organisme à mieux éliminer (par le biais des émonctoires), là où la médecine conventionnelle s’intéresse à limiter les effets de ces perturbations (les symptômes).
      • Causalisme : Hippocrate suggérait à ses disciples : « Cherchez la cause, puis une fois trouvée, vous chercherez la cause de la cause. Puis une fois trouvée, vous chercherez la cause de la cause de la cause…. ». Nous considérons en tant que naturopathes, que pour solder définitivement un dysfonctionnement physiologique, nous devons nous atteler à la cause de celui-ci et non faire le symptôme ! Bien au contraire, le symptôme est un signal, un message de notre corps pour nous aider à la compréhension et à la résolution de la perturbation ! Cause trouvée, organisme libéré et symptôme effacé !
      • Hygiénisme : « Primum non nocere », premièrement ne pas nuire ! Notre méthodologie se base uniquement sur 10 principes naturels : alimentation, la psychologie, l’activité physique, la phytologie, le réflexologie (zones reflexes), actinologie (lumière), chirologie (méthode manuelle), hydrologie, magnétologie, pneumologie (techniques respiratoires). Tout ce dont nous avons besoin se trouve dans la nature !
      • Holisme : Le dernier pilier est essentiel à la bonne pratique de notre médecine. Nous considérons le corps comme un tout : le corps et l’esprit sont intimement liés. Tous nos systèmes fonctionnent les uns en harmonie avec les autres.

Pour conclure, notre belle discipline profite du savoir et de l’observation des anciens et des nouvelles technologies.